icon-iso-analytics

Souhaitez-vous augmenter le nombre de conversions grâce à la 3D ?

Oui, je veux plus de ventes

Le guide ultime des images de produits du e-commerce pour 2020

Il est difficile de surestimer l'importance du contenu visuel sur un site Web de commerce électronique. Il semble que l’« imagerie de produits » inclue des formats plus avancés tels que la vidéo, la 3D interactive et la réalité augmentée et qu'elle remplisse le rôle que tenaient autrefois les produits physiques eux-mêmes : permettre aux acheteurs de décider d'acheter ou non ce que vous vendez.

The Ultimate eCommerce Product Image Guide for 2020

 

Alors que les consommateurs passent de plus en plus de temps sur des plates-formes hautement visuelles comme Instagram et Snapchat, les spécialistes du marketing en ligne ont du mal à suivre le rythme et à rendre leurs actifs Web tout aussi visuels, et pour de bonnes raisons. La photographie professionnelle coûte cher. Les marques de e-commerce devraient voir leurs ventes augmenter considérablement pour bénéficier d'un retour sur investissement positif grâce à des investissements photographiques à grande échelle. Il existe de nombreux conseils utiles sur la façon de penser le RSI de la photographie de produits traditionnelle dans ce guide si c'est ce que vous envisagez.

Mais il existe des normes et des avancées pour aider toute entreprise à prospérer dans le domaine de l'économie visuelle.

Dans cet article, notre dernier guide sur l'imagerie de produit du e-commerce (mis à jour pour 2020), nous passerons en revue ces normes, révèlerons la « superpuissance cachée » de l'imagerie de produit et nous aborderons les coûts engagés lorsque vous n'investissez pas dans la meilleure expérience visuelle possible.

 

 

3 normes d'imagerie de produit du e-commerce à prendre en compte en 2020 

Tout d'abord, voyons comment vous pouvez tirer le meilleur parti de votre investissement dans l'imagerie produit en utilisant l'une ou plusieurs de ces normes.

 

1) Optimisez la quantité et la qualité de vos images

De manière générale, le concept « plus on participe, mieux ça fonctionne » s'applique à l'imagerie des produits dans le commerce électronique :

  • Les photos plus grandes génèrent des conversions à des taux plus élevés que les photos de petite taille. Dans une étude, une augmentation de 28 % de la taille de l'image a entraîné une augmentation de 63 % des conversions. Les résultats exacts varieront, mais généralement, plus l'image est grande, mieux c'est.
  • Les images de qualité supérieure génèrent plus de conversions que les images de qualité inférieure. Une étude de 2007 a révélé que les acheteurs sont trois fois plus susceptibles de convertir sur les sites Web qui incluent des images de haute qualité (y compris la possibilité de zoomer) que sur les sites offrant des images de qualité inférieure. Plus récemment, une étude a révélé que des images de meilleure qualité aidaient susciter la confiance des acheteurs en ligne.
  • Les taux de conversion augmentent avec le nombre d'images d'un produit. Dans une étude de milliers d'annonces eBay, les chercheurs ont constaté que passer de zéro image à une image doublait les taux de conversion, et passer d’une à deux images doublait à nouveau les taux.

Ce sont d'excellentes règles de base, mais il est important que les spécialistes du marketing en ligne qui cherchent à améliorer les performances de leur site Web comprennent ces principes.


Dans une étude, une augmentation de 28 % de la taille de l'image a entraîné une augmentation de 63 % des conversions.


Tout d'abord, examinons la qualité. Selon cette étude eBay, les acheteurs considèrent la qualité des images de produits comme un indicateur de la qualité du produit qu'ils envisagent d'acquérir. Alors que des images de haute qualité peuvent attirer l'attention des acheteurs et améliorer leur confiance, les images de mauvaise qualité peuvent provoquer l'effet opposé, suscitant la défiance des acheteurs envers votre marque.

En ce qui concerne la quantité, l'étude eBay a également révélé qu'au-delà du seuil de deux images, l'ajout de plus d'images conduit généralement à des taux de conversion plus élevés.

Le défi pour les spécialistes du marketing en ligne est donc de produire de nombreuses images de haute qualité de chaque article présent sur leur catalogue sans dépasser de manière excessive leur budget. Mais avant d'arriver à des solutions économiques, ajoutons un élément.

 

2) Proposez des contenus visuels interactifs

Il était autrefois tout à fait acceptable de publier des images statiques de produits sur un site de e-commerce. Mais à mesure que les vitesses de livraison des données augmentent et que les acheteurs s'habituent à des formes plus attrayantes de contenu visuel, les attentes ont évolué.

Aujourd'hui, la plupart des acheteurs s'attendent à pouvoir manipuler les images de produits sur un site de e-commerce. Ils veulent zoomer et faire pivoter une image pour observer un produit sous différents angles. Ils veulent cliquer sur un nouvel échantillon de couleur et voir instantanément le produit dans une nuance différente.

Lorsque cette opportunité leur est offerte, ils font davantage confiance aux marques. Une étude publiée dans l'International Journal of Internet Marketing and Advertising a révélé que plus les clients peuvent virtuellement interagir avec un produit (par exemple, en zoomant ou en tournant), plus ils font confiance à son vendeur.

La capacité d'exercer un « contrôle graphique » (par exemple, en modifiant la couleur d'un produit) accroît également la confiance des clients, ce qui, à son tour, permet d'augmenter les conversions.

 

3) Utiliser Virtual Photographer

Le défi, bien sûr, est de créer un contenu visuel de haute qualité à grande échelle sans dépenser trop afin de conserver l'avantage financier des taux de conversion améliorés. Quoi qu'il en soit, c'était le défi à l'époque où la seule option était des séances photo coûteuses.

Aujourd'hui, les spécialistes du marketing en ligne peuvent exploiter la puissance de la photographie virtuelle, comme celle fournie par le logiciel Virtual photographer de Threekit, pour générer des images photoréalistes haute résolution de produits sous tous les angles. Plus besoin d'expédier les produits dans un studio, de se soucier de l'éclairage, de gérer les communications incessantes avec les photographes ou tout autre problème lié aux séances photo.

De fait, comme la photographie virtuelle génère des images à partir de la CAO et d'autres fichiers d'informations, il est possible de générer des images de haute qualité pour un site Web avant même qu'un produit n'ait été fabriqué.

Cela a de profondes implications pour les spécialistes du marketing du e-commerce. Avec juste un dossier de fabrication de vos produits, vous pouvez…

  • Générez des images haute résolution sous n'importe quel angle de votre choix.
  • Ajustez l'éclairage, les arrière-plans et les reflets en temps réel.
  • Générez jusqu'à 10 000 photos par jour.

 

axis-ii-2-piece-sectional-sofa

Une image d'un canapé créée à l'aide de la photographie virtuelle

En une semaine, vous pouvez faire photographier l'intégralité de votre catalogue. À chaque nouvelle saison, vous pouvez mettre à jour vos images en quelques jours seulement. Et comme vous évitez les coûts associés à la mise en place d'un tournage en studio, vous ne dépenserez qu'environ 1/1 000 du montant nécessaire ^pour réaliser le même exploit via la photographie traditionnelle.

Lorsque vous utilisez la plate-forme Threekit, vous avez également la possibilité de créer d'autres types de contenu visuel, y compris la 3D interactive, permettant offrir aux acheteurs des expériences quasi tactiles qui renforcent leur confiance.

 

La superpuissance secrète de l'imagerie produit : la validation de la demande

Nul besoin de chercher longtemps en ligne pour découvrir le mécontentement des consommatrices concernant l'état des poches des vêtements. Une étude informelle publiée l'an dernier a confirmé ce que les femmes savent depuis longtemps : les poches des vêtements féminins, lorsqu'elles existent, sont beaucoup plus petites, et donc moins fonctionnelles, que celles des vêtements pour hommes.

Analysons ensuite le comportement de recherche : des milliers de personnes recherchent chaque mois sur Google des variantes de l'expression « robes avec poches » et des milliers d'autres recherchent des leggings avec des poches.

Il existe clairement un besoin. Mais les vêtements pour femmes avec des poches fonctionnelles sont toujours difficiles à trouver.

Pourquoi ? Une des explications possibles est que, malgré la demande claire existante, offrir quelque chose de nouveau est risqué. Parce que les poches sur les vêtements pour femmes sont un concept relativement non testé (en quelque sorte), les détaillants ne savent pas encore quels styles et configurations plairont le plus aux acheteuses. Et sans investir dans une ligne de vêtements à poches, ils n'ont pas vraiment de moyen de le savoir.

Ou plutôt, cela n'était pas possible avant l'apparition de la photographie virtuelle et les logiciels de personnalisation de produit en ligne ont permis de tester la demande des clients sans produire réellement de produits.


Plus les clients peuvent virtuellement interagir avec un produit (par exemple, en zoomant ou en tournant), plus ils font confiance à son vendeur.


 

Comment la photographie virtuelle permet aux détaillants de valider leurs produits en temps réel

Grâce aux logiciels de photographie virtuelle, les détaillants peuvent tester la demande des utilisateurs pour les produits avant de les fabriquer réellement (c'est-à-dire effectuer des tests de concept) et ne fabriquer que les produits dont la demande est éprouvée.

Cela est possible car la photographie virtuelle génère des images photoréalistes à partir d'un modèle 3D et d'effets générés par logiciel. Aucun produit réel n'est requis.

Voici un exemple pratique :

  • Une marque de vêtements conçoit cinq variantes d'une robe à poches.
  • La marque génère des modèles 3D de ces vêtements et utilise un photographe virtuel pour générer des dizaines (voire des centaines) d'images photoréalistes de ces robes.
  • La marque utilise ces images dans les publicités en ligne et suit les clics et les commandes.
  • La marque ne fabrique que les versions de la robe qui génèrent une forte demande de la part des consommatrices.

Mais la photographie virtuelle n'est pas le seul outil permettant de gérer la validation du produit. Les logiciels de personnalisation de produits comme la 3D interactive présentent également des opportunités intéressantes.

 

Comment la 3D interactive permet aux détaillants d'évaluer la demande des consommateurs.

La 3D interactive est un moyen très efficace de vendre des produits configurables aux clients, car cette technologie leur permet de voir leur produits personnalisés en trois dimensions et en temps réel.

Les détaillants intéressés par des tests de concept de conceptions de vêtements à poches pourraient, par exemple, concevoir cinq formes et tailles de poches, puis laisser les acheteurs configurer les vêtements avec ces options. Avec un personnalisateur de produit doté de capacités 3D interactives, les acheteurs pourraient zoomer sur leurs créations configurées et les faire pivoter comme ils le feraient de vrais vêtements manipulés en magasin.

Cela donnerait aux acheteurs la possibilité de choisir les types de poches que comporteraient leurs vêtements.

En établissant les bonnes relations avec les fournisseurs et les fabricants, les détaillants pourraient même commander des vêtements avec poches uniquement à la demande, en s'assurant de ne jamais gaspiller de l'argent en stockant un modèle sans succès, même dans de nouvelles catégories.

 

Exploiter la puissance de la vente au détail axée sur le client

Bien sûr, l'ajout de poches à la mode féminine n'est pas le seul moyen de tirer parti de la puissance de la photographie virtuelle et des logiciels de personnalisation de produits. L'industrie de la mode en particulier a tout à gagner d'un logiciel permettant de réduire l'écart entre la conception du produit et le désir du client.

Prenons, par exemple, deux cas récents où les marques de mode n'ont pas pu répondre à la demande des utilisateurs après que certains articles vestimentaires soient devenus inopinément viraux : d'abord, lorsque la deuxième saison de la série de streaming anglaise Fleabag a été diffusée aux téléspectateurs américains ce printemps, tous les stocks de la tenue la plus emblématique du personnage principal (une combinaison noire) ont été épuisés chez divers détaillants presque instantanément (la même chose s'était produite lors de la sortie de l'émission au Royaume-Uni).

Puis, plus tard cet été, une robe Zara a connu un succès viral, au point qu'un compte Instagram soit créé en son nom.

zara viral dress

Ces tendances illustrent deux points importants sur la vente au détail dans le secteur de la mode :

  1. Il est presque impossible de prédire quelles tendances rencontreront le succès ou l'échec.
  2. Lorsque les détaillants se trompent, ils peuvent à la fois manquer de revenus potentiels (des commandes qu'ils ne peuvent pas exécuter) et perdre de l'argent sous la forme de marchandises qu'ils ne peuvent pas écouler.

Avec les visuels générés par ordinateur, cependant, les détaillants n'ont pas à investir dans de la marchandise réelle pour la vendre sur leur site Web. Parce que la photographie virtuelle et la 3D interactive permettent de générer des visuels de haute qualité avant que la marchandise ne soit réellement fabriquée, les détaillants peuvent laisser la demande des clients guider ce qu'ils commandent aux fabricants : cela leur permet de valider les produits en temps réel.

Certes, laisser les clients commander des produits qui n'ont pas encore été fabriqués pourrait ralentir la livraison des produits. Mais il existe des moyens de relever ce défi : des tests « bêta » de nouvelles lignes pour mesurer l'intérêt pourraient permettre d'offrir aux clients un aperçu en échange de temps d'attente plus longs, par exemple. Les résultats pourraient éclairer des plans de production à plus grande échelle.

 

3 avantages de l'utilisation des visuels comme outil de validation de produit

Que vous testiez des robes avec des poches, un tout nouveau design de canapé ou quelque chose de complètement différent, les tests de concept avec des visuels créés via la photographie virtuelle peuvent offrir trois avantages clés par rapport aux alternatives de test de concept :

  1. Économies de coûts : La photographie virtuelle vous permet de créer des images de produits avant leur fabrication. Ainsi vous n'avez rien à produire tant que vous ne savez pas ce qui se vendra. Cela permet de réaliser des économies en en évitant d'investir dans des produits qui ne rencontreront pas le succès escompté sur le marché.
  2. Statut d'innovateur sur le marché : En recherchant proactivement les commentaires des clients et en répondant aux attentes en fournissant ce que les clients souhaitent, votre marque peut s'imposer comme un leader du marché de l'expérience client. Grâce aux économies réalisées à l'aide de tests de concept améliorés, vous pouvez obtenir ce statut tout en proposant des tarifs abordables pour le marché de masse, si cela est important pour votre marque.
  3. Agilité d'innovation accrue : Parce que vous n'êtes pas obligé de respecter les calendriers de fabrication et les budgets de test de concept traditionnels, vous pouvez tester et itérer des projets innovants plus rapidement et accéder plus rapidement au marché en cas de demande.

 


Vous vous demandez comment le contenu visuel généré par ordinateur pourrait aider votre marque ?

Mettre en place une démo


 

Les coûts cachés d'une mauvaise imagerie des produits

Nous avons expliqué comment et pourquoi une excellente imagerie de produit se rentabilisait par un retour sur investissement démesuré, mais il existe un risque inverse : quel est le coût à payer pour les entreprises lorsque les visuels ne sont pas à la hauteur ?

Les marques engagent trois dépenses principales lorsqu'elles s'appuient sur de mauvais (ou trop peu) de visuels de produits :

 

1) Les retours de produits

Les taux de retour moyens pour la marchandise vendue en ligne avoisinent les 30 %. Les retours de vêtements peuvent atteindre 40 % des ventes. Et les marques perdent plus que le revenu lui-même lors des retours : elles encourent des frais d'expédition supplémentaires et ne peuvent pas revendre l'article au prix d'origine, voire pas du tout. Le retour de produits du e-commerce électronique a pris une telle ampleur que des entreprises comme Optoro ont vu le jour pour gérer le processus et aider les entreprises à récupérer les pertes résultant de ces retours. Mais c'est un exercice d'atténuation plutôt qu'une solution.

Reducing product returns with imagery

 

Une approche plus saine pour toutes les parties pourrait consister à traiter la cause de la maladie plutôt que les symptômes. Et le fait que 64,2 % des acheteurs en ligne déclarent effectuer un retour lorsque « les articles ne correspondent pas à la description ou aux attentes » suggère que le manque de détails sur le produit en est la cause principale. Si les acheteurs avaient une meilleure idée du produit qu'ils commandent, ils seraient moins susceptibles de le retourner.

Des visuels de produits de meilleure qualité et plus nombreux pourraient contribuer grandement à répondre aux attentes relatives aux produits et à s'assurer que l'acheteur obtient exactement ce qu'il souhaite. Les marques doivent non seulement fournir au moins 8 images de produits, elles peuvent également se tourner vers la 3D interactive pour permettre aux clients de zoomer, de pivoter et de voir chaque détail du produit.

 

2) Avis sur le site

Les avis des consommateurs ont plus d'influence que jamais pour les ventes en ligne

  • 90 % des répondants qui se souviennent avoir lu des commentaires en ligne ont affirmé que les avis positifs sur les sites influençaient leurs décisions d'achat, tandis que 86 % ont déclaré que leurs décisions d'achat étaient influencées par des commentaires en ligne négatifs.
  • 4 consommateurs sur 5 ont changé d'avis sur un achat recommandé après avoir lu des avis négatifs en ligne.
  • 82 % des consommateurs lisent les avis sur un produit avant d'acheter un article en ligne.

Attendre que les consommateurs fassent des recherches sur Internet pour trouver des avis authentiques ne suffit pas. La meilleure façon de booster les ventes en ligne est que les commentaires soient visibles là où se trouve l'information sur le produit. Et cette intégration n'est pas gratuite. Les marques doivent « acheter » la crédibilité d'un fournisseur de commentaires tiers comme BazaarVoice ou Power Reviews pour fournir une valeur authentique.

Cela dit, compte tenu que l'objectif des avis est de donner aux gens la confiance nécessaire pour acheter un produit lorsqu'ils ont le sentiment de ne pas en savoir assez, de meilleurs visuels pourraient éliminer ou réduire ce besoin de lire des commentaires.

 


4 consommateurs sur 5 ont changé d'avis sur un achat recommandé après avoir lu des critiques négatives en ligne.


 

3) Assistance clientèle 24h/24 et 7j/7

Les acheteurs font des achats en ligne 24h/24. S'il n'y a pas suffisamment de détails sur les produits disponibles pour les vendre, vous avez besoin de quelqu'un (ou d'un « robot ») disponible pour remplir les blancs.

Le service client en direct peut représenter une part énorme du budget des ressources humaines. Et bien que plus de 6 consommateurs américains sur 10 déclarent que leur canal de référence pour les demandes simples sur les produits est un outil libre-service numérique (comme un site Web, une application mobile, un système de réponse vocale ou un chat en ligne), ces services engendrent des frais de mise en œuvre et de maintenance.

Des visuels de produit clairs et immersifs peuvent grandement contribuer à fournir des détails suffisants sur le produit, de sorte que le service client soit bien moins sollicité 24h/24, 7j/7.

 

Créer une expérience client visuelle de premier choix qui réponde aux besoins de chaque acheteur n'est pas une solution simple ou peu coûteuse. Toutefois, bien que cela puisse nécessiter un investissement initial un peu plus important, c'est une initiative évolutive ayant pour objectif de vendre plus tout en réduisant les coûts.

Lorsque vous élaborez votre budget 2020, assurez-vous de tenir compte du retour sur investissement potentiel d'une meilleure imagerie produit. Un investissement aujourd'hui pourrait vous permettre de prendre une longueur d'avance sur vos concurrents demain, et ainsi de rester en tête à mesure que votre marque évolue.


Threekit est un logiciel de visualisation de produits permettant de créer des images photoréalistes, des contenus 3D interactifs et des expériences de réalité augmentée qui aident les entreprises à vendre plus. Pour en savoir plus, veuillez planifier un entretien avec l'un de nos coéquipiers.